Jeunes artistes

Récemment diplômés ou encore en école d'art

ANG Anaïs
FLIPO Hélène
LEIRE India
MATHIEU Aldric
PARIZET Théodore
PRATSI Eleni
TALBI Guillaume
TIBERGHIEN Laure

 

Les Réalités Nouvelles sont un lieu de croisement et de rencontre. La sélection de jeunes artistes qui viennent de passer leur diplôme ou qui travaillent encore en école d'art témoigne de la vitalité des recherches plastiques. Il s'agit pour nous de considérer l'abstraction ou les abstractions comme un territoire ouvert.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Anaïs ANG

DNAP - 2013 - ENSBA, Paris
Email

À l'origine de la pratique d'Anaïs Ang se trouve le texte, partition, scénario et matière de micros mises en scènes qui se font le décor de ses performances. Intimement liées au processus de la vidéo, elles l'intègrent pour modifier la perception de l'espace du spectateur et créer un montage en direct qui se déplie en différents moments dans l'espace, à la manière du travail du souvenir et du rêve.
Le travail de la cire teintée à la peinture à l'huile prenant de l'ampleur, il la mène à une simplification des moyens en même temps qu'une complexification sémantique.
Lisses comme un miroir sans tain ou abîmées comme les chairs exposées d'un écorché, il y a dans ses sculptures quelque chose d'épidermique. Face à Diaphane, adiaphane on est comme au seuil d'une maison dont cette sorte de porte, sans embrasure mais portant sur sa tranche les marques d'un arrachement, ne ferme ni n'ouvre aucune pièce mais est elle-même le seuil. Comme dans ses installations ou vidéos, on est face à la sculpture dans un moment de passage, devant une interface entre surface et profondeur. Dans un mouvement dialectique, la sculpture, de la même manière que le regard, dévoile une intériorité tout en l'occultant et nous fait ressentir la contradiction du vertige.

 

Diaphane, adiaphane - 2014
Cire, peinture à l'huile, béton acier, bois 209x76x14

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Hélène FLIPO

Beaux-Arts de Valence, 4e année

Tout revient à tout, le geste même de production est en accord avec le résultat... si un résultat peut avoir lieu ; probablement que oui car tant que je suis en vie tout est lieu.
Mon travail se situe entre matière et nature vivante sans figure mais il est aussi très figuré et kitch, qui vise à titiller la bête.
Je cherche de temps à autres l'inconnu ; cet impalpable qui sera retranscrit par nos fabuleux outils.

OUI1

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

India LEIRE

DNSAP - 2013 - ENSBA, Paris
Email

Je veux inviter le spectateur dans un monde presque schizophrène où le végétal et l'animal s'entrechoquent. Un monde mystique, magique, avec des créatures nouvelles qui utilisent leur fragilité pour séduire. La dualité attraction/ méfiance est partout dans mon travail. J'use de la fragilité de mes pièces, leur finition précieuse pour séduire le spectateur. En même temps j'essaie de créer un malaise ou un doute en suggérant une dimension plus obscure, qui nous les fait sentir en vie, dans toute leur agressivité, leur instabilité. Pour moi cette illusion évoque le monde d'aujourd'hui. On vit dans une société qui crée l'illusion d'un monde parfait. C'est une société superficielle qui se cache derrière un monde virtuel au lieu de se confronter. Notre monde est en train de s'effondrer et la nature paye le prix fort de ce que nous avons détruit. Je veux inviter le spectateur à ressentir une partie de la beauté que l'on trouve dans la nature et qu'on ignore au quotidien. Mon travail est à l'image du malaise de ce monde.

Hermaphroditus - 2014 - Plâtre. 185x75x55


••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Aldric Mathieu

Premier prix 2012 de l'Ecole Supérieure d'Art et de Design Marseille
2011 DNSEP, Ecole Supérieure des Beaux-arts de Marseille
Email
aldricmathieu.com

Pour Aldric Mathieu, la peinture n'est plus synonyme du tableau classique, mais plutôt d'un montage modulaire d'éléments picturaux isolés et analogues qui seront composées pour faire naître une formulation picturale ouverte. Les différents modules seront montés en fonction du lieu de présentation, de ses dimensions et de ses particularités; et cela de telle sorte que l'idée du tableau est potentiellement conservée - mais inachevée, à la fois en train de se constituer et de se dissoudre.
Andreas Bayer, extrait du livret de l'exposition « Aldric Mathieu : Zwischen den Wänden », Kulturzentrum Am EuroBahnhof, Saarbrücken, 2014.

 

Fenster - Europaalle, 2014. Ensemble de quatre peintures acryliques sur toiles, 106x25, 96x25, 106x25, 96x25 cm

 

 
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Théodore PARIZET

DNAP - 2014 - ENSBA, Paris
Email

Je m'efforce à décrire un parcours, à construire l'espace pictural à la manière d'une carte, à travailler sur la notion de fragment, à délimiter des zones, à créer des territoires afin d'y introduire des signes et des idées qui me paraissent essentielles. La signalétique, la notion d'icône et d'espace religieux prennent une place de plus en plus importante dans le développement de ma pensée. La littérature et particulièrement les textes d'Henri Michaux ont un très grand impact sur moi. 

Vue d'exposition, DNAP Beaux-Arts de Paris, 2014

 

 
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Eleni PRATSI

DNSAP - 2014, ENSBA, Paris
Email

Au commencement était la couleur. Sa matérialité à travers la peinture à l'huile, issue des tubes, est mélangée à d'autres pour former des ronds. La couleur de chacun d'entre eux ainsi conçue verse dans le suivant, châssis après châssis, selon un processus de répétition qui adopte pour chaque toile un processus identique. Le châssis est incliné à l'aide d'un assistant afin que la couleur passe d'un rond à l'autre. Le déroulement débute par un rond plein, d'une seule couleur. Puis la « couleur suit le motif » selon Eleni, un motif à rapprocher du « méandre en ligne brisée », élément décoratif grec. Sur un fond blanc, les ronds, de diamètre identique, comprennent alors deux couleurs. L'ensemble des vingt-quatre châssis donne ainsi naissance au « Chemin de la Couleur » à travers un processus quasi mécanique et un choix qui consiste à tirer, de tableaux de l'histoire de l'art, des couleurs qui servent d'appui à ce parcours inattendu.
Marie-Claire d'Aligny

Le Chemin de la Couleur - 2014 - Galerie Droite, Paris - Frise de 36 mètres, composée de 24 tableaux, huile sur toile, de format identique 150 x 150

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Guillaume TALBI

2013 - Post-diplôme DNSAP-DNAP, ENSBA, Paris
Email
guillaumetalbi.blogspot.fr

Né à Châteauroux en 1987, Guillaume Talbi s'installe à Paris après ses études à l'école des Beaux-arts de Bourges. Il développe une pratique de sculpture et d'installation à l'école des Beaux-arts de Paris dans l'atelier de Richard Deacon. En 2011, il séjourne six mois en Chine et étudie à la Central Academy of Fine Arts de Pékin. A son retour il concentre ses recherches autour du dessin et de la céramique dans les ateliers de Wernher Bouwens et Claude Dumas. Son travail à figuré en 2013 dans les expositions de la 17ème Biennale Internationale de la Céramique Contemporaine de Châteauroux, (France) et à la 3ème Triennale Européenne de la Céramique et du Verre (Belgique, France, Norvège) de Mons, (Belgique), ainsi que dans d'autres galeries et collections privées. En 2014, il participe à plusieurs expositions collectives présentées à la Galerie Collection, Paris (France), à 1905 Re-Creative Space, Shenyang (Chine), à la V2 Gallery, Pékin (Chine), à la Chapelle de Boondael, Ixelles-Bruxelles (Belgique), à la Galerie Accro Terre, Paris (France), au Salon des Réalités Nouvelles (Paris) et expose dans des lieux de prestige tel que l'Ancienne Nonciature, Bruxelles (Belgique), l'Hôtel Particulier du célèbre antiquaire Mallett au coeur de Mayfair, Londres (Royaume-Uni) ainsi qu'au Palace Plaza Athénée, Paris (France). Dans la même année il est invité à participer à une résidence à la Fondation Culturelle de Céramique à Shigaraki (Japon). En novembre 2014, il présentera sa première exposition personnelle intitulée " Chapitre 1 " à la Jolie Art Gallery, Shenyang (Chine).

Un nouveau monde* - 2014 - Céramique, dimensions variables, Paris, France
* Cycle d'une collection de 140 petites sculptures en céramique

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Laure Tiberghien

2013 - Troisième année ENSBA, Paris
Email

« On veut toujours que l'imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté de déformer les images fournies par la perception, elle est surtout la faculté de nous libérer des images premières, de changer les images. »
Gaston Bachelard, L'air et les songes

Je perçois ces plaques attaquées à l'acide comme des paysages entropiques, où la ruine et la destruction mettent paradoxalement en valeur le processus de construction. Abstraites, ces images sont en même temps le résultat très concret d'un travail chimique violent et souterrain qui semble brutalement interrompu dans son élan.

Sans titre - 2014
Plaque de cuivre oxydée
25x20

 

Hidéko MIYATAWahida AZHARI DADAVEIsabelle GIROLLET KAKUKOMathieu LESECQ-ABIBBTakako LIOT Madeleine DUCAU-PHILIBERTIbrahim JALALDaniel-Jules  ROGER Corrie KUIJSFlorence NÉRISSONSeon-ja  KIM Bernard DIDELLE Sophie VILLOUTREIX-BRAJEUX